CoapiDay – Séminaire de mars 2019

Séminaire Coapi à Saintes le 13 mars

Une journée de séminaire est toujours un moment important dans la vie d’une coopérative…

C’est un temps d’échanges et de rencontres privilégié. En tant que CAE (coopérative d’activités et d’emplois), c’est encore plus vrai pour COAPI : chaque entrepreneur-salarié est entièrement autonome dans son activité différente des autres et pourtant tous font partie de la même entreprise.

A l’ordre du jour : un large temps consacré au partage de l’actualité de chacun…

Ce tour de table qui aurait pu être perçu comme du temps perdu pour certains, du radotage pour d’autres, s’est avéré des plus enrichissants.

Personne pour jouer les gros bras, écoute et confiance ont été les maitres-mots. Et il en faut de la confiance pour évoquer en assemblée certaines difficultés pour les uns, des interrogations pour d’autres, et auxquelles l’ensemble du groupe peut apporter des réponses, des pistes, des solutions…

La richesse d’expériences, la bienveillance et l’écoute sont générateur de bonnes ondes ! Plus sérieusement, c’est à la fois stimulant et réconfortant de pouvoir partager ensemble, de savoir qu’on peut s’appuyer sur une structure, plus solide que quand on est seul…

Ne dit-on pas que l’union fait la force !

seminaire coapi mars 2019

Logo France Active

Le président de France Active incite les demandeurs d’emploi à créer leur entreprise

« Créer son propre emploi est déjà un acte social »

Sur le thème de l’importance de France Active pour financer les entreprises de l’économie sociale, le conférencier a expliqué le rôle et le but suivis par cette structure pour donner une vraie bulle d’oxygène aux projets issus des quartiers, des associations, des coopératives ou des mutuelles.

Créer son emploi n’est pas seulement lutter contre le chômage, c’est aussi l’envie de développer son entreprise, France Active est alors présente ! Lire plus

Le statut d’entrepreneur salarié expliqué au TLB (Tiers-Lieu en Bigorre)

Kanopé (coopérative d’activité et d’emploi) organise une réunion d’information ce mardi 26 mars, de 14 heures à 16 heures, au Tiers-Lieu en Bigorre, sur le statut d’entrepreneur salarié. La réunion s’adresse à tout porteur de projet ou travailleur indépendant qui se questionne sur son statut et la manière d’entreprendre. «Le statut d’entrepreneur salarié est bien la particularité première d’une CAE. C’est-à-dire que les porteurs de projets peuvent non pas créer leur entreprise mais leur activité au sein de l’entreprise afin d’avoir un statut sécurisant de salarié, des services mutualisés tout au long de leur parcours (administratif, social et sur l’entrepreneuriat) et dans un cadre collectif qui permet véritablement de recréer de la coopération. Kanopé est une sarl SCOP, ce qui garantit véritablement des règles strictes en termes de gouvernance partagée, de répartition des bénéfices, élection du gérant et vote de sa rémunération…», explique Mathieu Gerbault, chargé d’accompagnement de l’antenne départementale de cette structure créée il y a vingt ans, à Auch. «Au total, il y a 120 entrepreneurs dans de nombreux domaines d’activité, des pôles métiers fonctionnels qui permettent de briser l’isolement et créer de la solidarité et de la coopération», ajoute-t-il.

La Dépêche – 26/03/19

Logo SB

Sustainable Brands : un rendez-vous pour l’innovation durable à Paris

Sustainable Brands organise dans la capitale 3 journées (23-25 avril) d’échange dédiées à l’engagement des marques, à l’innovation et à la durabilité. Depuis plus de 12 ans, Sustainable Brands est le plus grand réseau mondial d’entreprises engagées dans la durabilité et l’innovation. Avec plus d’1.5 millions de membres et 12 grands évènements internationaux, Sustainable Brands fait figure de référence pour tous les sujets liés au développement de business models à la fois performants et durablese. Lire plus

e-rse.net – Clément Fournier

Teaser MOOC Evaluation et Mesure d'impact social - YouTube

Un Mooc pour mesurer son impact social !

L’Essec propose un Mooc pour mesurer son impact social :

Le teaser est à voir ICI !

Jacques Landriot President CGScop

Les coopératives, un business pas comme les autres (et qui marche)

La Confédération Générale des Scop représente près de 60 000 salariés en France et 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un dynamisme des coopératives dont Jacques Landriot, son président, peut s’enorgueillir. L’interview insiste sur l’importance de la formation, un management en confiance et une communication transparente mais prudente avec une ambition : favoriser le développement des coopératives. Lire plus

Capital.fr – 23/01/2019

Ericka Cogne Télémaque

Les Jeunes doivent être les acteurs du changement

“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde”, disait le Mahatma Gandhi.

Inciter les plus jeunes à devenir les acteurs du changement de la société, en leur faisant découvrir l’entrepreneuriat social et le monde l’ESS.

L’économie sociale et solidaire (ESS) connaît une attractivité grandissante auprès du grand public, et en particulier auprès des plus jeunes et paradoxalement manque de notoriété de l’ESS auprès de ce même grand public. Il reste donc un important travail de communication et d’information à effectuer auprès des jeunes, plus réceptifs et plus à même d’en tirer des conséquences sur leur avenir professionnel ou personne.

Pour  Ericka Cogne, directrice générale de l’Institut Télémaque : “Ma volonté est de faire prendre conscience aux jeunes qu’ils peuvent devenir les acteurs de la transformation positive de la société de demain, et que l’entrepreneuriat social n’est pas qu’un mode marginal d’entrepreneuriat mais bien un levier puissant pour répondre aux nouvelles problématiques mondiales”.  Plus d’infos

carenews pro 16/01/19

Puzzle - CAE

Entrepreneur ou salarié… pourquoi choisir ?

Un quart des Français ont envie de créer leur entreprise. C’est près de la moitié chez les 18-24 ans.* Mais renoncer à la vie de salarié (et à ses avantages) n’est pas si simple, sans parler des contraintes administratives. Les coopératives d’activité et d’emploi (CAE) proposent une solution : être autonome tout en étant salarié, en CDI. Soit une meilleure protection sociale que le statut d’auto-entrepreneur. Les CAE offrent aussi un accompagnement personnalisé afin d’aider à développer son activité, ainsi qu’un appui et un hébergement administratif et juridique.

Un article d’Essentiel Santé Magazine bien dans le ton, ponctué de témoignages pleins de sourires et d’enthousiasme…

* Sondage réalisé par OpinionWay pour l’Observatoire de l’auto-entrepreneur à l’occasion du Salon des Entrepreneurs 2018.
Travailler ensemble(Freepik)

« De l’association à la coopérative : une réponse aux enjeux de développement économique et de gouvernance »

… est au sommaire de ce numéro à consulter en ligne. A lire également : « CAE : inventer de nouvelles relations, travailler ensemble ». Plus d’infos

www.ecologique-solidaire.gouv.fr

La France se dote d’une stratégie globale pour l’économie sociale et solidaire

Le gouvernement a enfin présenté son Pacte de croissance pour l’économie sociale et solidaire (ESS). Le nouveau ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a tenu à rappeler que l’ESS devait être au cœur de toutes les politiques publiques. Un vœu qui se traduit dans 34 mesures annoncées jeudi 29 novembre.

« Nous avons pris un peu de temps car nous voulions être le plus exhaustif possible et prendre le pouls de nos mesures sur le terrain », se justifie-t-il. « Nous visons la croissance de l’ESS, non pas en termes de PIB, mais à travers son pouvoir d’irriguer la société et l’économie pour les rendre plus vertueuses, pour apporter des solutions concrètes aux défis qui se posent et transformer in fine les politiques publiques afin de retrouver un climat plus apaisé. » 3 axes majeurs développé par le Haut Commissaire à l’ESS, Christophe Itier :

1) Soutenir financièrement les entreprises de l’ESS
2) Lever les obstacles administratifs
3) Améliorer la visibilité des entreprises de l’ESS

Lire l’article