La Rochelle territoire zero carbone ville coapi laureat

La Rochelle Territoire Zéro Carbone est lauréat!

Youpi ! C’est officiel,
“La Rochelle Territoire Zéro Carbone” est lauréat !

“Depuis le 13 septembre, le Premier Ministre a annoncé “La Rochelle Territoire Zéro Carbone” lauréat de l’appel à projets national “Territoires d’Innovation”. Cette annonce salue la forte mobilisation des 130 partenaires publics et privés engagés dans cet ambitieux projet humain et urbain. Elle confirme également la pertinence d’une démarche qui vise à apporter des réponses concrètes au changement climatique en améliorant la qualité de vie des citoyens. Elle marque enfin un tournant majeur pour le territoire et ses habitants, qui seront les principaux acteurs des changements à venir.”

Horizon 2040 “TIGA”, territoire d’innovation de grande ambition  

La démarche partenariale La Rochelle Territoire Zéro Carbone porte l’ambition que l’Agglomération  devienne le premier territoire littoral français à atteindre un bilan « zéro carbone » à horizon 2040.

la rochelle zero carbone cooperative coapi charente maritime

Localement, de nombreux acteurs œuvrent déjà à cet objectif et font vivre la transition écologique, économique et solidaire sur le territoire. La communauté d’Agglomération de La Rochelle souhaite accompagner ce dynamisme et soutenir ces initiatives : https://youtu.be/UTULNeGxeYQ

 Vous êtes une association ou une entreprise, engagée dans la transition
sur le territoire rochelais.

Vous avez un projet qui vous tient à cœur
et vous souhaitez vous inscrire dans la dynamique zéro carbone ? 

Voici deux manières et niveaux d’engagement possibles :

 1/ Appel à projets « Acteurs de la transition » 

Vous avez jusqu’au lundi 30 septembre 2019, 23h00  au plus tard, pour candidater.

 Son objectif est de soutenir des initiatives et expérimentations de transitions dans divers champs (énergie, biodiversité, déchets, alimentation, etc.).  Vous trouverez plus d’informations sur cet appel à projet et les modalités de financement dans le règlement ainsi que les pièces du dossier de candidature sur le site de l’Agglomération en suivant ce LIEN.

2/ Forum Participatif – Acteurs de la transition sur le territoire rochelais

Mardi 15 octobre de 17h45 à 21h30

Ce rendez-vous vient continuer le travail amorcé autour des synergies et les projets et partenariats identifiés : 17 fiches actions définies

 

Le “TIGA”, Territoire d’Innovation de Grande Ambition et Coapi ?

Au sein de la coopérative d’entrepreneurs de Charente-Maritime COAPI, plusieurs entrepreneurs sont au coeur de cette transition énergétique et comportementale (permaculture, reforestation, méthanisation, mobilités…), d’autres sont spécialisés dans l’innovation et la conduite du changement.

… Nous aurons donc certainement un rôle à jouer dans notre territoire !

 

Toumaï la rochelle RSE ESS coapiLOGO dianove conseil coapiLOGO LaBoiteQuiRoule cycobore coapi la rochelle logo permaforest coapi coopérative tiga

visite musée maritime la rochelle guillaume krabal coapi cooperative

CoapiDay #18 – Visite au Musée maritime de La Rochelle!

Visite privée avec Guillaume Krabal de l’installation de l’exposition « Climat-Océan »,

9 novembre 2019 – 31 octobre 2021!

 

L’exposition Climat Océan est en cours de montage.

Lors de notre 18e Coapi, Guillaume Krabal du Musée Maritime nous a présenté la vocation du projet et les principes scénographiques.

 

La Rochelle -> la mer, l’océan -> son rôle dans le climat
“l’objectif, c’est de changer le regard des rochelais, des habitants des littoraux, et plus largement du grand public, de cibler avant tout les jeunes générations et inciter tous les visiteurs à s’engager sur des gestes concrets”

climat et océan musée maritime la rochelle coapi visite
climat et océan visite musée maritime coapi

 

 

Visite privée et commentée de l’espace dédié à cette exposition : « une salle noire de 300 m2 qui autorise et favorise l’usage des nouvelles technologies et techniques immersives »… D’où le nom d’exposition interactive.

 

 

 

 

Du contenu localisé a même été créé pour l’exposition :

  • Réalité Augmentée sur la montée des eaux avec en fond les tours de La Rochelle
  • Un épisode inédit de la web série bi-mensuelle “Et tout le monde s’en fout”, spécialement tourné pour l’exposition
  • Créations oniriques de multiples artistes… et bien d’autres expériences que nous ne dévoilerons pas, à découvrir à compter du 9 novembre prochain.

Un océan préservé = un climat protégé

 

Le saviez-vous ?
L’océan absorbe :

⅓ des émissions de Co2 des activités humaines

90% de l’excédent de chaleur dû aux émissions de Co2 des activités humaines

 

La Rochelle entretient depuis toujours une relation intime avec l’Océan. Les contributions scientifiques et les rencontres interdisciplinaires prévues pendant ces 2 ans d’exposition pourraient, qui sait, amener La Rochelle à se positionner comme “ville ressource climat océan” en continuant à explorer le système climatique terrestre et le rôle de l’océan dans l’atténuation des dérèglements actuels.

L’exposition  » Climat Océan « , c’est tous les jours au Musée Maritime de La Rochelle, à partir du 9 novembre 2019!

coapiday 18 musée maritime la rochelle guillaume krabalplancton exposition climat et océan musée maritime la rochelle coapi

coapiday coapi musée maritime septembre 2019

club nautique rochefortais coapi cooperative d'entrepreneurs la rochelle

Coapiday 17 – La Communication

C’est comme un petit air de vacances qui a accompagné tout le séminaire de Coapi ce mardi 2 juillet!
Ambiance à la fois détendue et studieuse, souriante et attentive dans un environnement parfait, celui du Club Nautique de Rochefort !

seminaire coapi cooperative la rochelle entrepreunariat

club nautique rochefort coapi seminaire

 

 

 

 

 

 

 

Le fil conducteur qui a guidé nos réflexions, nos ateliers et nos partages était  » La Communication ».
Certes le thème est large mais il est essentiel dans la vie de toute organisation. Et notre coopérative ne déroge pas à la règle !
Plus on grandit plus il est important de bien communiquer, d’abord au sein de notre groupe mais aussi vers l’extérieur, en mettant en avant la notion d’ « Ambassadeur » : qui mieux qu’un Entrepreneur Salarié peut raconter Coapi?
Encore faut-il avoir quelques outils pour se sentir à l’aise avec quelques subtilités juridiques ou comptables…

ambassadeur communication coapi cooperative entrepreneur la rochelle

C’était l’occasion également de revenir sur le thème des « Valeurs », travaillées lors du précédent séminaire. Laisser « reposer » quelques semaines permet de faire mûrir la réflexion, preuve en est la richesse des échanges pour faire évoluer ces valeurs de partage et de coopération.

Au fil du temps, la notion de communauté se densifie, et le collectif prend vie !

Un merci tout spécial au Club Nautique Rochefortais, grâce à qui nous avons passé une si bonne journée ! 

seminaire coapi club nautique rochefortais charente maritime

bonheur travail coopérative la rochelle charente maritime coapi

Pour Coapi, le bonheur au travail est une valeur essentielle

Avant de lâcher son emploi pour élever des chèvres dans le Larzac, ou faire des confitures en Auvergne, un autre choix est possible: celui de la Coopérative d’Activités et d’Emplois, où on peut créer son activité de manière sécurisée, en étant accompagné et en même temps autonome.

Pour Coapi, le bonheur au travail passe avant l’argent… Sans mettre de côté l’idée de gagner de l’argent, la préoccupation des co-entrepreneurs est aussi de s’épanouir dans le travail, d’y trouver matière à être heureux. Cette idée passe aussi par la rencontre et l’échange.

Une enquête internationale (menée par société de travail collaboratif Wrike et relayée par Europe 1) a posé cette question à des salariés américains, anglais, allemands et français :

« Acceptez-vous l’idée d’une baisse de salaire, en échange d’un travail qui vous rendrait plus heureux ? ».

32% des Français disent oui tout comme 29% des Allemands, 54% des Anglais et 58% des Américains.

Mais quelle est la définition d’un travail qui rend plus heureux ? Qui est plus épanouissant ?
Dans le détail, il s’agit d’un travail qui a du sens, dans un endroit qui nous convienne… Cette petite musique monte sur le mal-être des salariés dans les grandes métropoles : ils ne voient pas toujours très bien l’intérêt de leur job.


Ce que confirme une enquête TNS kantar : 18% des salariés ont l’impression d’occuper un poste inutile.

Cela est aussi renforcée par le retour en grâce des villes moyennes au détriment des grandes métropoles, trop chères, trop impersonnelles, trop affairées…

Lire l’article

transformation digitale génération x y cooperative coapi

La transformation digitale à travers les générations X Y Z

Intéressante réflexion, de Laurent Bour du « Journal du CM », à laquelle Coapi n’échappe pas…

La transformation digitale des entreprises doit composer en interne tout comme à l’externe avec les générations X, Y et Z.
Lire l’article

reconnaissance travail coopérative la rochelle charente maritime couveuse d'entreprises

De la reconnaissance au travail… Le rôle du collectif

En tant que Coopérative d’activités et d’emplois, COAPI se construit autour du collectif !

Un récent article (à lire ici) met en avant ce drôle de paradoxe du monde du travail :

« la reconnaissance au travail est stratégique pour l’entreprise et essentielle pour les salariés. Et pourtant, elle reste davantage synonyme d’incompréhension et de souffrance dans l’univers professionnel. »

Pour l’auteure de cet article, « le mal-être en entreprise est aussi préoccupant que le burn-out ajoutant que les experts identifient le manque de reconnaissance comme le premier risque psychosocial… devant la charge de travail. »
En regard du temps passé au travail, la question est grave !

La force d’une coopérative est d’être « un bien commun » dans lequel chacun a le pouvoir, la possibilité, la chance de s’impliquer, et d’exister avec les autres.

Un peu plus loin, la journaliste écrit que « la difficulté avec la reconnaissance ne réside pas uniquement autour d’une incompréhension entre, d’une part, les salariés qui ne se sentent pas considérés à leur juste valeur pour leur travail et, d’autre part, le manager qui souffre que son équipe ne voit pas tous les efforts qu’il fait pour elle. Le problème pourrait être lié à notre conception de la reconnaissance en entreprise que l’on n’envisage jusqu’à présent que de manière verticale et focalisée sur les résultats individuels. » Et de proposer que « Si le collectif apporte plus de justesse, pourquoi l’entreprise ne permettrait pas à ses salariés de reconnaître de façon officielle et régulière leurs collègues ? »

En coopérative, la verticalité n’est pas une question pas plus que la mise en comparaison des résultats individuels, par contre il y a toujours la volonté d’accompagnement, d’écoute, de partage, de trouver des synergies, des mutualisations.

C’est une autre manière d’envisager la vie au travail !

femmes travail apport cooperatif coapi la rochelle

Les femmes de plus en plus nombreuses dans Coapi

Alors que Katia Richomme et Huet Virginie Vial, toutes deux professeures à Kedge Business School, s’interrogent sur ce paradoxe : si la parité est aujourd’hui globalement acquise dans la population active, le nombre de femmes entrepreneurs continuent de stagner depuis une trentaine d’années alors que sont déployés de nombreux dispositifs, des mesures nationales, des politiques publiques et familiales pour inciter l’entreprenariat au féminin. (Lire l’article)

En CAE, on parle évidemment de toute petite entreprise… mais là où Coapi a commencé avec 6 hommes entrepreneurs salariés, trois ans plus tard, les femmes représentent presque la moitié des quelque vingt co-entrepreneurs. Et pas vraiment dans des activités historiquement à prédominance féminine comme le « commerce du soin à autrui », mais dans les secteurs de l’innovation, du management et la gouvernance de la maîtrise des risques bancaires, de l’urbanisme, de l’analyse de datas, du graphisme, etc.

… Des secteurs habituellement peu féminins, mais à qui l’accompagnement en coopérative apporte plus de visibilité, d’ouverture, de synergies…

La conclusion de l’étude menée par les deux chercheuses confirme le changement positif pour les femmes et leur propre évolution professionnelle, leur approche alternative plus globale en améliorant la sphère sociale et pas uniquement économique. Ce faisant, elles proposent une nouvelle perspective à l’entrepreneuriat.

C’est une évidence pour Coapi… et ça reste une bonne nouvelle pour les autres !

entrepreunariat coapi coopérative la rochelle vent poupe

L’entrepreunariat a le vent en poupe auprès des jeunes,

mais pas n’importe comment !

 

Une étude menée par France Active et OpinionWay auprès des 18-30 ans, relayée et commentée par la Rédaction de LCI, montre qu’un jeune sur deux préfère être entrepreneur que salarié, qu’ils ont envie de « faire bouger le monde », qu’ils apprécient un modèle où tout le monde est décisionnaire, qu’ils sont concernés par le développement durable, etc.

42,5% des 18-30 ans déclarent avoir envie de créer leur propre entreprise.
Plus d’un jeune sur 2 trouve d’ailleurs qu’il est plus motivant d’être entrepreneur que salarié. Un chiffre élevé qui serait une réponse à la crainte de s’ennuyer au travail, formulée par 43% d’entre eux.

Pour autant, s’ils ont envie d’être audacieux, ils n’en sont pas moins réalistes et prudents : 55% disent hésiter à se lancer pour des raisons financières, 37% en raison de la complexité des démarches.

78% désireraient bénéficier d’un « coup de pouce », qu’il s’agisse d’un financement du projet (31%), de l’appui d’un réseau professionnel (21%), de se faire guider par un coach (20%) ou d’obtenir une caution bancaire (6%).

Derrière cette volonté d’entrepreneuriat, les jeunes montrent également un état d’esprit plutôt idéaliste. Pour 60 % des jeunes, créer une entreprise est avant tout d’un moyen de faire bouger le monde. Ils sont 30% à envisager un modèle où tous les salariés seraient décisionnaires (type SCOP), 25% à vouloir mener un projet lié au développement durable ou à l’environnement ou encore créer une entreprise avec un projet social contre la pauvreté et l’exclusion.

Le statut que propose une coopérative d’activités et d’emplois telle que Coapi est une réponse aux nouvelles formes de travail que souhaitent les jeunes, et les moins jeunes, aujourd’hui…

 

sedentarite au travail coapi rse sante au travail

La sédentarité au travail, le mal du siècle…

Considérée comme l’une des premières causes de mortalité évitables, la sédentarité est un véritable problème de santé publique…

C’est pourquoi au sein de Coapi, la question est régulièrement mise sur le tapis dans la démarche de prévention en santé et sécurité au travail.

Notamment par le biais du DUER, le Document Unique d’Évaluation des Risques, qui intègre les risques propres aux activités de chacun des entrepreneurs-salariés, régulièrement mis à jour.

Maladies cardio-vasculaires, dépression, anxiété, maux de dos, tensions musculaires, prise de poids peuvent être liés à la sédentarité. Il existe des solutions, de bon sens, originales, innovantes… lire l’article ici !

seminaire the peak la rochelle coapi cooperative

Coapi bichonne ses valeurs!

Faire le choix de travailler en coopérative n’est pas anodin, c’est un choix fort et enthousiaste, riche et plein d’avenir.

Et il est bon de temps à autre de redonner toute leur place aux fondamentaux, NOS fondamentaux, ces valeurs autour desquelles s’est construit et continue de se construire Coapi !

C’était donc le thème choisi pour le séminaire du 16 mai : « les Valeurs de Coapi ». Superbement accueillis dans les locaux de « The Peak », nous étions une douzaine d’entrepreneurs-salariés à nous retrouver avec le plaisir d’accueillir deux futurs arrivants qui vont nous rejoindre d’ici peu.

Ces temps d’accueil sont toujours très riches en échange ; en effet, au-delà des tours de table de présentation et de l’actualité de chacun, la bienveillance et le collectif sont tout de suite palpables. Même le rébarbatif – mais néanmoins obligatoire – exercice annuel du « Document Unique d’Evaluation des Risques professionnels » réussit à passer comme une lettre à la poste !

Après le déjeuner, un temps de travail et d’échange a été l’occasion pour chacun de formuler, chacun avec nos mots, nos convictions et nos perceptions, ces valeurs et ce qu’elles revêtent…

Tolérance, Liberté, Autonomie, Respect, Environnement, Dynamisme, Collectif, Partage, Accompagnement, Ancrage territorial,… Des mots qui en coopérative ont du sens et dans lesquels chacun puise de la force.

A la fin du séminaire, ceux qui le souhaitaient ont pu profiter des parcours ludiques de « The Peak » !

Merci The Peak !

« The Peak » est un parc aventure indoor au cœur de la Zone des Fourneaux à Angoulins, ouvert depuis début février 2019. Inscrit en statut Scop, The Peak a été accompagné dans sa phase création par Coapi ! S’y déclinent des activités d’accrobranche, d’escalade, de grimpe ludique, et bientôt de spéléologie (unique en France) pour petits et grands. La promesse d’un bon moment à passer en famille, entre amis, dans un environnement sécurisé.

L’équipe qui a mis en place le projet et qui l’anime est fort sympathique, aux petits soins pour ses clients ! Présenté comme une aire de motricité sensorielle, ce lieu a été développé pour être également accessible aux personnes handicapées.

Le site propose également de la location d’espaces pour de l’évènementiel, des séminaires ou journées intégration ainsi qu’une offre de restauration rapide en produits frais.

(Renseignements et informations : http://www.thepeak.fr/ – Tél. : 05 46 31 38 83)

coapi la rochelle the peak seminaire cooperative